C’est à n’y rien comprendre : en pleine crise économique, les banques, sauvées providentiellement par l’argent du contribuable s’octroient à nouveau des bonus mirobolants.

Le scandale du jour ? La BNP Paribas, qui, ayant fait cette année des bénéfices exceptionnels ( 3,1 milliards de bénéfices depuis le début de l’année), a décidée de provisionner un milliard d’euros pour récompenser ses traders. Rappelons que cette banque avait obtenu 5,1 milliards d’euros d’aides de l’état afin de surmonter la crise des subprimes, il y a quelques mois.

Mais ce n’est rien par rapport aux prouesses de la Goldman Sachs :

“Goldman Sachs avait annoncé en juillet un bénéfice net trimestriel de 3,4 milliards de dollars, peu après avoir remboursé 10 milliards de capitaux publics reçus du Trésor dans le cadre du plan Tarp (Troubled Asset Relief Program) de sauvetage des banques.

Le groupe avait aussi fait savoir qu’il avait provisionné 6,65 milliards de dollars au deuxième trimestre au titre des charges de rémunération, relançant la polémique sur le retour de l’inflation salariale à Wall Street. Depuis le début de l’année, Goldman Sachs a mis de côté au total 11,3 milliards de dollars en prévision des bonus à verser à ses salariés.” (source : lemonde.fr)

Son PDG, Lloyd Blankfein, avait par ailleurs demandé à ses salariés de faire preuve de discrétion et de retenue dans leurs dépenses personnelles. On croirait entendre les recommandations d’un bandit à ses comparses, après un hold-up, afin de ne pas se faire prendre !

Mais rassurez-vous, l’état français n’aide pas que les banques : il pense également à ces pauvres africains dans le besoin. Et pour les aider, la création d’un loto, ou d’un bingo est envisagé, en accord avec la Française des Jeux. Objectif de cette opération ? Réunir 10 millions d’euros par ans.

A ce rythme là, il ne faut guère qu’un siècle pour arriver au milliard d’euros provisionné par la BNP pour le bonus de ses traders. Et dire qu’il y a même de tristes rabat-joie pour regretter que ce soit encore une fois les plus pauvres (l’on trouve peu d’amateurs de loto chez les milliardaires, la bourse c’est plus amusant !) qui payent…

Poster un commentaire

Subscribe without commenting