Ça faisait un petit moment que l’idée de vous présenter quelques blogs me trottait dans la tête. On me regarde souvent avec des yeux incrédules lorsque je dis que je n’ai pas la télévision. Encore plus quand j’explique que je ne m’informe pas grâce à des journaux reconnus, mais de préférence en lisant des blogs, ou sur Twitter. Je ne crois pas que les médias traditionnels soient encore, aujourd’hui, les sources d’information les plus pertinentes. De nombreuses personnes me demandant régulièrement d’où je tire mes informations, j’ai donc décidé de vous présenter, de temps en temps, un blog que je considère comme étant une référence.

Aujourd’hui, voici donc le blog de Paul Jorion. Paul Jorion n’a pas une formation d’économiste, mais de sociologie et d’anthropologie sociale. Il connait toutefois remarquablement bien les mécanismes boursiers et bancaires, ayant travaillé dans ce milieux de nombreuses années. Ayant “prédit” la crise des subprimes, il porte aujourd’hui un regard décalé et novateur sur la finance, prévoyant calmement son effondrement, tout du moins dans sa forme actuelle. Cassandre, donc, mais avant tout humaniste cherchant de quelle manière l’économie mondiale pourrait évoluer afin d’éviter un effondrement de notre société.

Pour découvrir un peu mieux le bonhomme, voici une “interview” donné à l’occasion de la sortie de son dernier livre “Le capitalisme à l’agonie” (Fayard 2011) :

“Du fait du versement d’intérêts par ceux qui sont obligés d’emprunter, le capitalisme engendre inéluctablement une concentration de la richesse telle que le système ne peut manquer de se gripper un jour ou l’autre. Nous ne traversons pas l’une des crises habituelles du capitalisme, mais sa crise majeure, celle de son essoufflement final, et pour tout dire celle de sa chute.”

L’interview :

Et pour rappel, son blog.