Par

La beaute est-elle blanche?

Une jeune femme considerée comme étant noireJe suis régulièrement surprise, voire même choquée quand je me rends compte à quel point la couleur de peau aux Philippines revêt une importance particulière. Les femmes, mais aussi les hommes fuient le soleil! Les hommes travaillant en plein air ou roulant en moto s’enroulent un tee-shirt autour de la tête et du visage – ils seraient presque illégal en France – et enfilent des manches spécialement conçues à cet effet. Les femmes marchent dans la rue avec des ombrelles, se baignent en tee-shirt. J’ai tout d’abord pensé que c’était par pudeur, mais j’ai très vite compris que la pudeur des jeunes filipina est toute relative.

Le mot d’ordre, être blanc et le rester! Je veux dire, être blanc ou le devenir! J’ai été un peu effarée le jour où j’ai voulu m’acheter une crème pour le visage et je parcourais le rayon des yeux en recherchant un pot ou il ne serait pas marqué “whitening cream”, c’est à dire crème blanchissante. Même les crèmes solaires sont blanchissantes, ce qui ne correspond pas tout à fait à mes besoins, moi qui suis dotée d’une peau blanche de rousse.

Alors, cette obnubilation de la peau blanche, simple coquetterie ou dictature sociale?

A mes début philippins, je voyais mes employées se cacher du soleil, se moquer les unes des autres en cas de bronzage intempestif. Une amie me montrait des photos d’avant, en me faisant remarquer avec fierté et regret combien elle était blanche à cette époque. “Euh ah bon? Entre teinte café et lait et teinte café au lait mais avec un doigt de lait de plus tu fais une différence?” Oups, d’accord, j’arrête, on ne blague pas sur ça, le sujet est trop sensible.

J’ai aussi un ami allemand qui me racontait qu’il était terriblement moins embarrassé d’amener sa nouvelle petite copine sur le terrain de golf, celle-ci ayant la peau moins brune que la précédente. Il ne pouvait pas présenter l’ancienne à son ami le Général, même si celui-ci aurait compris ses étranges gouts d’étranger. D’ailleurs, faisant remarquer à une amie que justement je trouvais cette jeune femme particulièrement belle, celle-ci me regarda avec dégout et me dit : “quoi, elle est si noire, elle est moche, dégoutante!” … D’accord message reçu, la beauté c’est la peau blanche. D’ailleurs justement quand je regarde les épouses des personnes socialement élevées, effectivement ce sont de véritables thons à la peau blanche.

Puis il y à quelque temps, je suis allé manger dans le quartier de l’université. Je n’y étais pas allé depuis un moment. Et là, tout d’un coup, j’ai remarqué à quel point les étudiants attablés étaient différents du philippin de tous les jours, ils étaient tous vraiment très blancs, sans exception. Les étudiants ici ne peuvent être que des enfants de milieux sociaux très élevé, étant donné le cout extraordinairement prohibitif de l’université.

Concours miss beautée, pas de bronzage intempestif!Voila, le constat était fait, clairement, la couleur de peau définit réellement les classes sociales, la couleur de peau est le facteur définissant les castes. Je comprends mieux à présent pourquoi les femmes aiment autant avoir un bébé avec un blanc, celui-ci plus blanc et avec plus d’argent aura grimpé l’échelon social.

Du montagnard à la peau très noire qui sera méprisé et discriminé, à l’avocat très blanc, la couleur est une triste fondamentale dans la société philippine et plus largement en Asie.