violences_policièresEn ce jour du 14 juillet, anniversaire de la révolution française, voici encore un exemple tragique de violence policière.

Le 8 juillet, une clinique désaffectée, investie par de dangereux agitateurs politiques, est évacuée de ses occupants par les forces de l’ordre. Si cela se passait en France, un certain Nicolas pourrait dire, non sans raison, qu’elle fut “karchérisée”.

Des manifestations ont lieu devant ce lieu cristallisant, momentanément, l’opposition entre un mouvement gauchiste, voire anarchiste et même carrément extrémiste, et un gouvernement auquel une grande partie de la population s’oppose depuis quelques temps. La réaction des forces de l’ordre, est immédiate : présence policières particulièrement agressive, la police tire sur les manifestants, blessant grièvement l’un d’entre eux.

L’AFP, relatant cet “accident”, nous informe : “Un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui occupait, avec d’autres personnes, un squat évacué mercredi [...], a perdu un œil après un affrontement avec la police, a-t-on appris de sources concordantes vendredi.[...] les squatters avaient alors tiré des projectiles sur les policiers, qui avaient riposté [...]“.

Il s’agit en fait d’un réalisateur de 34 ans, et qui n’a en aucune façon tiré sur les policiers, ni même eu d’attitude agressive envers eux. Bref, une bavure, suivi d’un cas flagrant de désinformation.

Le 13 juillet, nouvelle manifestation pour protester contre ces violences policières, et contre l’attitude inique d’un gouvernement pour le moins décrié. Un journaliste présent sur les lieux se fera arrêter, et emprisonner dans des conditions dégradantes et inhumaines. La liberté de la presse, dans ce pays, est de plus en plus souvent bafouée.

Le 14 juillet, dans des villes voisines, on déplore de nombreux affrontements entre jeunes et forces de l’ordre. Voitures brulées, gaz lacrymogènes, tirs de mortiers, la situation échappe-t-elle à tout contrôle ?

La situation en Iran est dramatique. Mais aucun rapport avec cet article. Car tout ce que vous venez de lire se passe en France, aujourd’hui.

Poster un commentaire

Subscribe without commenting