Par George

Avatar de George

Et si on envahissait l’Iran ?

Salem TankMalgré son récent malaise vagal de cet été, notre Bien-Aimé Nicolas Sarkozy est plus actif que jamais. Tout d’abord, voici le passage en force d’Hadopi2 (“Le retour de la vengeance II”, bientôt suivi de “La riposte du conseil constitutionnel”). Puis, un gentil tacle dans la gueule de Free (quoi, partager avec un quatrième opérateur le monopole sur la 3G, vous n’y pensez tout de même pas !).

Mais là où Naboléon I commence à réellement faire peur, c’est quand il se met à la tête de ses armées. Et comme une petite guerre en Afghanistan ne suffisait pas à justifier l’amour inconditionnel que nous porte le monde arabe, le voilà qui s’interroge sur l’opportunité d’envahir l’Iran.

Un p’tit coup de fil à son copain Obama et v’la ti pas qu’après une brève prise de bec sur le prochain G20 et les bonus des traders ils commencent à causer plus sérieusement :

- Eh Barack, ça te dirais pas de péter la gueule aux bougnoules ?
- Ah ouais, super idée, je me fait laminer à cause de la sécu, ça occupera les journalistes à parler d’autre chose !
- Et t’as une idée de bonne excuse à fournir à nos abrutis d’électeurs ?
- Bof, on a qu’à dire qu’ils préparent des armes de destruction massive …
- Ahahah !!! Trop drôle, c’est sûr que ca va encore marcher !

Bon, p’têt bien que la causerie avait un ton plus guindé. Quoi que… Et il ne s’agit pas encore d’envahir l’Iran mais juste de discuter avec eux. Faut dire qu’en six ans, l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) n’est toujours pas foutu de savoir si leur programme de recherche sur le nucléaire civile a également un but plus belliqueux. Faudra quand même un peu paufiner les excuses. Comme le coup de les libérer d’un dictateur, par la même occasion, ça serait pas mal non ?

En bref, et même si je n’ai pas vraiment idée du pourquoi du comment, le nain veut s’associer au géant pour botter le cul du bouc émissaire actuel : l’Islam. Des lois sur le voile, puis la burqua, un soutien fort à Israël (mais bouh, c’est vilain la colonisation, si vous arrêtez pas on va se facher. Enfin, peut-être…), il ne nous manque plus que deux gratte-ciels en plein centre de Paris pour apprécier les talents d’aviateurs des pilotes d’Al Qaïda.

Et comme je vois vraiment pas pourquoi on irait en Iran leur pêter les dents alors qu’on a pas été foutu de les soutenir quand ils demandaient des élections démocratiques, je dirais que si ce genre de mésaventure nous arrivait, on l’aurait bien cherché.

Poster un commentaire

Subscribe without commenting