Une avalanche de titres ce matin : “La France sera le premier pays à limiter le bonus des traders” dit Les Echos, “Traders : des rémunérations plus morales” ajoute le Figaro, “La France va encadrer le bonus des traders” affirme la Tribune, “Les traders mis au régime sec” s’enhardit le très sérieux Diagnostic Expertise et Le Monde publie la “Lettre d’un trader pour son Président” … Le ton varie entre la colère indignée et la compassion, mais tout le monde reconnaît qu’il était temps d’agir ; même le trader qui défend dans Le Monde sa profession reconnaît qu’il y a bien eu des “abus”.

Cependant une voix discordante attire l’attention, non pas celle du jeune postier rebelle et anticapitaliste, mais celle de Marc Fiorentiono d’Euroland Finance, dans sa chronique matinale sur BFM, la radio économique et libérale. “De la poudre aux yeux” dit le chroniqueur. La suppression des bonus fixes qui ne dépendent pas des profits : mais c’est déjà rare comme pratique. Les règles pour encadrer le métier : ils existent déjà.

Alors quid des nouvelles mesures ? “de la poudre aux yeux”, de la com, encore et encore. Voilà un métier qui marche bien, même en temps de crise.

A lire également :

    Aucun résultat

Poster un commentaire

Subscribe without commenting