Par George

Avatar de George

Un excès de décontraction…

Vendredi dernier, Brice Hortefeux, notre cher ministre de l’intérieur, se fendait d’une remarque particulièrement délicate à propos des arabes :  ”Il en faut toujours un. Quand il y en a, un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes“.

Voici la vidéo de ce grand moment de politique intérieure, mettant si brillamment en exergue l’ouverture d’esprit d’un grand ministre et la merveilleuse capacité d’intégration des sales bougnoules jeunes issus de l’imigration au sein de l’UMP :

Inutile, je pense, de gloser plus outre sur ce que d’aucuns opposants, gauchistes primaires et agitateurs de tous bords, ont osés appeller une manifestation de racisme primaire.

Une telle abjection, tant dans les propos de notre ministre que dans l’attitude générale de son entourage peuvent facilement donner la nausée aux personnes affligés d’une once d’humanité.

Nicolas Sarkozy, agacé, non pas par un humour que l’on pourrait au minimum qualifier de déplacé, surtout au vu des fonctions occupées par son auteur, mais par l’inopportune insistance de journalistes voulant connaitre son opinion sur ces propos a fini par lacher méprisemment :  ”J’ai vraiment peu de temps à perdre avec ça“. Plus prolixe avec son entourage, il aurait toutefois reproché à Brice Hortefeux “un excès de décontraction” dans son attitude à l’égard des militants UMP.

Qualifier “d’excès de décontraction” la tenue de propos racistes, quelle violence dans la critique ! Brice Hortefeux a certainement dut en être particulièrement mortifié …

C’est en tout cas le Front National qui doit être heureux ! Jean-Marie Le Pen ne risque plus aucun procès pour ses fréquents “dérapages” verbaux. Il pourra plaider la décontraction !

Et malgré ce reproche cinglant du chef de l’état fustigeant ce manque de rigueur, pour ne pas dire de rigidité de la part de ses ministre, Eric Besson risque, lui aussi, de s’attirer les foudres de son employeur : faire un doigt d’honneur aux journalistes, était-ce vraiment approprié ?

Le moins que l’on puisse dire après cette élégante incitation scatophile, c’est que notre gouvernement ne brille pas par sa maturité. Comment dès lors s’étonner que son chef ait été qualifié par les internautes français de “trou du cul du web” ?

Poster un commentaire

Subscribe without commenting