Belote et re!

Poussé par les commentaires encourageants de Corsaire Sanglot (rires), voici aujourd’hui une petite note de psychédélisme affolé sur fond d’ambiance lunaire théâtrale.

Arcturus est un groupe de métal formé à l’origine en 1987 mais n’atteignant sa maturité qu’avec la sortie de son deuxième EP dix ans plus tard. Affublé d’un titre presque français; “La Masquerade Infernale”, cet album dont le nom lui va comme un gant est une œuvre aujourd’hui toujours considérée comme avant gardiste dans le monde du métal. Un batteur hors norme, une voix masculine lyrique et théâtrale, un guitariste fou orienté pshyché aux solos et compositions libres de toute règle “métallique”, un clavier jouant sur des intonations frôlant la fête foraine, des accompagnements d’instruments classiques, voilà ce qui en gros prépare la potée pour un son et une composition dégagée de toutes formes de règles établies. Et croyez moi, l’alchimie se fait.

Arcturus

Arcturus

Le choc est rude, à sa première écoute, j’ai eu mal, très mal aux oreilles et au cerveau. Pas encore très fondu du genre à cette époque, obligé de supporter ces fous furieux imposés par mes potes du lycée lors de nos soirées, hem, disons agrémentées d’un brouillard bleuté et épicé, avachis sur canapé et manipulant les manettes d’une console vidéo, j’ai supporté et supporté cette horreur des dizaines de fois avant de pouvoir apercevoir la lueur d’une compréhension musicale de ce groupe.Puis, j’ai compris, cerné l’ambiance, le sujet, le pourquoi. Les méchants satanistes complètement tarés sont devenus les dieux du théâtre de mes nuits.

Arcturus à ensuite composé deux autres albums, d’une très grande qualité, suivant la lignée de leur chef d’œuvre, se tournant doucement vers une ambiance plus…lunaire et sombre dirais-je. C’est l’un de ces groupes qui n’hésite pas à repousser les frontières, libres dans leurs créations, nous offrant ce théâtre sonore aux envolées aliénées, d’une beauté pure, les musiciens sont d’un niveau et d’une qualité rare, (batteur et guitariste aujourd’hui mondialement reconnus), permettant à la formation une liberté et une folie oscillant sans cesse entre l’ombre et la lumière.

Leur wikipédia, leur daily motion vous donneront j’en suis sûr un aperçu assez juste, n’hésitez pas à tenter l’aventure, soyez prêt à détester mais faites l’effort d’insister. Pour ma part, lorsque je découvre un album, un morceau et que je ne le comprend pas, cela signifie la plupart du temps que je vais bientôt adorer alors….à vos casques, à vos enceintes, et bon voyage!

3 commentaires

  • hidalgo (119 comments), le 28 mars 2010

    Bouh! Corsaire Sanglot que fais tu? où es tu? allez sois brave laisses moi donc un commentaire!

  • Corsaire Sanglot (51 comments), le 28 mars 2010

    “loup y es-tu?”
    mmh…
    “m’entends-tu?”
    oui?!
    “que fais-tu?”
    je vais te manger!!! AH! AH! AH!

    sinon, pour revenir au sujet de ton post, arcturus, moi ça m’évoque une sorte de participe futur latin d’un verbe qui n’existe pas. C’est un chouette groupe, mais faut quand même être dans le bon état d’esprit pour écouter ça.

  • hidalgo (119 comments), le 29 mars 2010

    ……c’ est nul comme commentaire! bouh..
    allez je sors :)

Poster un commentaire

Subscribe without commenting