Le leader de Noir désir a fait son retour sur scène samedi dernier à Bègles, invité par le groupe Eiffel, et, normal, la polémique explose.

En effet pour rappel, Cantat a été condamné en 2003 pour “violences ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner” Sa peine étant totalement purgée depuis  juillet 2007, il a donc à priori payé sa dette à la société. Mais sans doute en lui même et/ou aux yeux de la famille de la défunte Marie Trintignant, n’aura-t-il jamais fini de payer.

Bref il est normal que la polémique s’installe, Cantat est devenu le phénomène médiatique que toutes les associations de défense des femmes et de violences en tout genre ont récupéré pour servir d’emblème démoniaque, d’ effigie à bruler. En gros il paye le prix d’avoir été trop..connu avant les faits, donc oui je doit l’admettre, cette stigmatisation a du aider, a surement du permettre une  avancée dans une plus grande capacité des associations diverses à défendre les femmes sujettes a ce genre d’horreur.

Mais je crois que maintenant, il est temps de laisser le gars tranquille, le laisser faire ce qu’il sait faire, le personnage réel pour tout vous dire, je m’en tape. Ce qui m’intéresse, c’est l’artiste et son oeuvre. La plus grande voix du rock francais a le droit de chanter à nouveau.

Je trouve par ailleur sa politique très fine, revenir en douceur, enregistrer un titre par ci, jouer trois morceaux par la, mais pas encore avec Noir desir sur scene. Tout en douceur, tout doux, tout doux, afin que se taisent petit à petit les passions autour du personnage privé et que puisse plus tard s’exprimer pleinement le personnage public.

Bref, pour ma part, je dis BRAVO, je suis très content de ce retour. et comme il a si bien dit dans l’une de ses chansons: “y’avait Paul et Mickey, on pouvait discuter…”

Poster un commentaire

Subscribe without commenting