Par CùaL

Avatar de CùaL

Le Thérémin

Samedi dernier, dans le cadre de la nuit des musées à Quimper, Le Quartier, centre d’art contemporain (http://le-quartier.net/) proposait un petit concert gratuit de Thérémin en lien avec l’exposition en cours: “Wind, le souffle entre les images”.

L’ambiance était confinée. Deux Thérémin, joués par Arnaud Le Gouëfflec, musicien et écrivain, et Moregemetrico,musicien électronique. Devant eux une petite vingtaine de personnes qui n’ont pas toutes appréciées.

Dans ces conditions difficile de prendre des photos discrètement, mais j’ai tout de même enregistré un petit bout.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le Thérémin, instrument qui m’était jusqu’alors inconnu, est considéré comme le premier instrument électronique. Il a été inventé en 1919 par le russe Léon Thérémine.

Sa particularité est de sortir des sons sans être touché par le musicien. Ce sont les fréquences audible émissent par les 2 antennes qui sont sensibles à la présence plus ou moins proche de la main.

L’antenne verticale permet de contrôler la note et la boucle verticale le volume de la note.

Pour maîtriser cette instrument il faut être capable de bouger les bras tout en gardant le reste du corps totalement immobile.

A lire également :

    Aucun résultat

4 commentaires

  • hidalgo (119 comments), le 20 mai 2010

    Léon Thérémine n’a pas inventé cet instrument, ou plutôt n’a pas crée cette machine dans le but d’en faire un instrument. C’était à l’origine, un tout nouveau système d’alarme! Plus on s’approchait plus le son montait en aigu.

    Le theremin fut ensuite repris par des musiciens en quête de nouveau et d’expérimentation. En matière de maîtrise et de perfection sonore, René Rutten, le guitariste du groupe THE GATHERING, que j’ai eu la chance de voir à l’œuvre plusieurs fois en concert, m’a bluffé maintes fois en jonglant entre manche de guitare et notes aéros psychédéliques sortis tout droit du theremin puis agrémentées d’effets comme la réverb ou le delay. Un vrai plaisir…

  • Corsaire Sanglot (51 comments), le 20 mai 2010

    ça m’aurait étonné aussi que tu fasses pas de commentaire sur cet article hidalgo… ceci dit, j’approuve, pour avoir vu moi aussi rené rutten en concert, sa binouze sur l’ampli, ses cheveux dans le vents et son manche de guitare dansant autour du thérémine, …, ça assure grave!!!

  • Jean, théréministe (1 comments), le 21 mai 2010

    Je me permets de compléter le commentaire d’ hidalgo, en précisant qu’après sa découverte, Léon Theremin a bien modifié et “détourné” son invention dans le but d’en faire un instrument de musique, qu’il a ensuite amélioré à la demande de Clara Rockmore, pionnière de cet instrument. Lire à ce sujet l’excellent ouvrage d’ Albert Glinsky ” Theremin, Ether Music and Espionnage” (en anglais) ou se rendre sur le site francophone des théréministes “etheremin.com” pour tout savoir sur ce fabuleux instrument !

  • hidalgo (119 comments), le 21 mai 2010

    autant pour moi, je ne savais pas qu’il était lui même l’auteur des modifications.

Poster un commentaire

Subscribe without commenting