Par drjib

Avatar de drjib

L’homéopathie, une médecine astronomique

Hier, un groupe de britanniques a organisé à 10H23 une overdose collective d’un médicament homéopathique à base d’arsenic, ceci pour démontrer l’inefficacité de l’homéopathie.

Cette médecine qui consiste à guérir en provoquant les symptômes mêmes de la maladie à soigner a été définie pour la première fois en 1796 par Samuel Hahnemann.
Depuis elle est utilisée par plus de 80 pays dans le monde et très particulièrement en Europe ou elle représente environ 30% des traitements.
Les médicaments homéopathiques sont produits par une succession de dilutions d’une teinture-mère dans de l’eau le plus souvent.
La dilution CH ( centésimal hahnemannienne) est la plus utilisée.

Attardons nous sur les chiffres…

  • 1CH est une dilution d’un centilitre dans 1litre d’eau
  • 2CH correspond à 1 millilitre dans 10 litres d’eau
  • 3CH, c’est 1 millilitre dans 1000 litres d’eau
  • 4CH c’est un demi de bière dans 10 piscines olympiques
  • 5CH c’est le même verre dans 1000 piscines
  • 7CH équivaut à moins d’un litre de principe actif dans le volume du lac Léman
  • 9CH c’est un peu plus de 1000 litres dans l’ensemble des océans de la Terre
  • 12CH on passe alors au stade d’une molécule dans un dé à coudre d’eau
  • 15CH c’est cette même unique molécule dans un camion citerne
  • 40CH c’est une molécule à l’échelle de l’ensemble de la masse de l’univers
  • 200CH c’est tout simplement la dilution du célèbre Oscillococcinum.

A ce stade on sait que la solution ne peut plus contenir de molécules actives. Ce qui amène les opposants à cette médecine à soutenir que son efficacité serait due à un effet placebo.
L’autre grande hypothèse est celle de la mémoire de l’eau qui soutient que l’eau qui a été en contact avec une molécule active conserve les propriétés de cette molécule même si cette dernière ne s’y trouve plus.

Quoi qu’il en soit, l’homéopathie reste efficace chez bon nombre de patients même si son mécanisme d’action reste flou.

Mais selon moi ce n’est pas parce que l’on ne connait pas l’action que le résultat reste réfutable et je suis moi aussi comme beaucoup de Français le premier à dégainer mon Oscillococcinum ( qui pour information, est du jus de foie et de coeur de Canard de Barbarie dilué 200 fois), quand apparaissent des prémices de symptômes grippaux.

Et vous quel homéopathophile êtes-vous ?

A lire également :

    Aucun résultat

5 commentaires

  • Soph (1 comments), le 31 janvier 2010

    Comme je pense qu’il n’y a rien dans les petites gélules, je vais chercher mon placebo ailleurs.
    Je ne vois vraiment pas pourquoi la sécu rembourse les placebo (que ce soit l’homéopathie ou certains anti-dépresseurs qui n’ont pas plus d’effet qu’un placebo).
    Je trouve l’idée de la manif avec overdose très bien, mais comme le labo leader d’homéopathie est français, je pense qu’il n’y a pas grande chance d’avoir une telle manifestation en France, le lobby est trop puissant.

  • Chevreux (1 comments), le 1 février 2010

    Bonjour,

    Je découvre votre mail. Je n’ai pas le temps aujourd’hui de vous parler d’homéopathie car vous imaginez bien que le sujet est vaste et demande des explications fournies quant à son mécanisme d’action. Cependant je puis vous dire, et je vous en ferai la démonstration, en revenant vers vous, que cette thérapeutique est bien “scientifique” malgré les arguments fallacieux de ses adversaires.

    Ceci étant dit Oscillo… n’est pas de l’homéopathie !
    Il s’agit d’une organothérapie, c’est-à-dire d’une “homéo-allopathie” qui n’a rien à voir avec la méthode hahnemannienne. Si les détracteurs de l’homéopathie savaient lire l’ouvrage de son auteur, (l’Organon de l’art de guérir) sans doute remueraient t-ils sept fois leur langue dans la bouche avant de parler de ce qu’ils ne connaissent pas.

    A bientôt !
    Joël Pierre Chevreux

  • Roger Robert (1 comments), le 23 décembre 2010

    Bonjour,

    L’homéopathie est toujours le sujet qui oppose ceux qui ont constaté la réelle efficacité de cette thérapie et les scientifiques qui se réfugient derrière un système arithmétique qu’ils considèrent comme étant la preuve de cette supercherie.

    Les “scientifiques” devraient, de temps à autres, essayer de contrôler les fondements de leur connaissance pour éviter ces dérives intellectuelles vers lesquelles ils nous entrainent, nous demandant de ne plus utiliser notre matière grise pour croire en leur matière noire, énergie sombre, antimatière ou autre Big-bang.

    Malheureusement, les “scientifiques” restent persuadés qu’ils ont tout juste et préfèrent critiquer ce qu’ils n’arrivent pas à expliquer, même si les évidences sont là.

    Je parle en connaissance de cause, car le monde scientifique ne daigne pas jeter un œil dans mon livre “Les Sciences revisitées” dans lequel je démontre cette dérive intellectuelle. Sur mon blog, les principaux points y sont développés. http://rogerrobert.unblog.fr

  • Au 1er janvier 2012, cinq thérapies douces seront à nouveau remboursées! | L'Humanosphère, le 13 janvier 2011

    [...] Img Diapo // [...]

  • http://osteopathe-paris-16.eu/ (1 comments), le 7 février 2014

    La piste a étudier scientifiquement reste je pense cette fameuse “mémoire de l’eau”, car c’est en effet pour certains dosages la seule chose qui différencierait le produit d’un placebo. Et encore, un placebo ne fait effet qu’a court terme, or on constate bel et bien des améliorations a long terme par l’homéopathie

Poster un commentaire

Subscribe without commenting