Par

Un an de globosphère, déjà.

Voilà plus d’un an que le Glob de Bargeo existe et, accaparé par le travail et des soucis d’ordre personnels et familiaux (désolé pour cette absence temporaire du blog), je n’ai même pas fêté comme il se doit ce premier anniversaire. Voici tout de même l’occasion d’un petit retour en arrière sur cette aventure :

Quelques chiffres tout d’abord :

Depuis un an, le Glob a reçu 35 000 visites, et 60 000 pages ont étés vues. Actuellement, nous pouvons nous enorgueillir d’environ 300 VU (visiteurs uniques) et 800 pages vues par jour. 70 lecteurs sont abonnés au flux RSS. 355 articles ont étés écris, 500 commentaires  postés. 27 rédacteurs ont participés, plus ou moins régulièrement suivant les personnes (suivez mon regard 😉 ), à l’écriture de ce blog. Les visites proviennent essentiellement de Google (47,03 %). Les médias sociaux (Twitter et Facebook) ont contribués à raison de 23,17% des visites. Fin de cette orgie de chiffres et statistiques, tirés de Google Analytics.

Retour sur cette expérience :

Ce blog a été créé, au départ, par Barth et moi-même. Travaillant ensemble dans les métiers du web, il me paraissait illogique de ne pas avoir de présence active en ligne. Mais se contenter d’un site de présentation, ou faire seulement son auto-promotion me semblait stérile. D’où l’envie  de créer un espace de communication large, permettant de s’exprimer sur tous les sujets nous intéressant, qu’il s’agisse de web, de graphisme, mais également de politique, d’actualité au sens large, de l’évolution de la société par rapport au monde numérique… Un blog était pour cela l’outil idéal.

Le fait d’avoir une identité en ligne nous a ouvert sur le monde, notamment grâce aux médias sociaux. Twitter a été pour moi un vecteur essentiel de cette évolution. Nous avons donc très vite ouvert notre blog à toute contribution, créant ainsi peu à peu une petite communauté.

Malgré un grand nombre d’auteurs, je suis actuellement le principal rédacteur du Glob de Bargeo. Nombreux sont ceux qui, passé le premier moment d’enthousiasme, ont arrêté d’écrire. Manque de motivation, d’intérêt, de courage, de temps ? Ou, comme pour Santinèle, envie de monter son propre blog ? Toujours est-il qu’il n’est visiblement pas simple pour chacun de trouver ici sa place. Il reste du chemin à parcourir.

Dans tous les cas, ouvrir ce blog a été à mon sens une bonne décision. Cela apporte une diversité que je n’aurai jamais pu avoir seul. Cela a probablement aussi contribué à souder la “globosphère”. Quelle que soit la contribution de chacun à cet espace, auteur plus ou moins régulier, commentateur ou simple lecteur, la richesse apportée par un plus grand nombre de points de vue me semble indéniable.

Pour moi qui n’avait jusqu’alors jamais blogué, ce fut une expérience exceptionnelle. Malgré des moments de doutes ou de remise en question, j’ai beaucoup appris de cet exercice. L’obligation de s’informer quotidiennement, de s’obliger à un certain esprit critique et d’analyse, et tout simplement celle d’écrire m’a fait le plus grand bien. Je serait d’ailleurs curieux de connaitre le ressenti des autres auteurs de ce blog quand à cette question.

Pour finir :

Cette première année du Glob a été pour moi particulièrement riche d’enseignements, de rencontres, de découvertes. Je tiens à remercier tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, y ont participé. Que l’année qui vient permette à la globosphère de continuer à prospérer, évoluer. Que les discussions, trop rares encore à mon goût, s’étoffent et permette à chacun de débattre, discuter, s’apostropher, s’engueuler, bref, s’amuser.

Et merci à tous !