Même si les internautes français ne semblent plus se préoccuper outre mesure de la loi Hadopi, il n’en est visiblement pas de même à l’étranger.

Les hackers de tous pays se sont donnés rendez-vous le 6 juin pour faire une attaque de déni de service sur le site jaimelesartistes.fr, décrit, très justement je trouve, comme un site de propagande. Concernant la liberté d’expression sur internet, notre beau pays est comparé à l’Iran ou la Chine.

Voici l’image d’un obscur forum que j’ai trouvé via Twitter (je n’ai malheureusement pas trouvé le forum lui même) :

Etant étonné d’être informé à l’avance, sans l’avoir cherché bien sûr, d’une activité “criminelle”, j’ai fait une brève recherche sur internet, et ai trouvé le code nécessaire pour participer à cette attaque (rien de bien compliqué, mais je suppose qu’il est franchement illégal d’attaquer, même d’une façon aussi simple, un site gouvernemental). J’ai même trouvé un profil Twitter diffusant des informations relatives à cette attaque !

Malgré tout le pataquès fait actuellement par notre gouvernement bien-aimé sur la surveillance des réseaux, il reste visiblement simple, même (surtout?) en France de s’organiser pour protester contre  celle-ci. Même si je ne prône absolument pas le recours à de telles méthodes, il est tout de même assez amusant de constater à quel point il est facile actuellement de contourner des lois difficilement applicables, techniquement du moins, ou de manifester son opposition en participant au “piratage” (quel grand mot!) d’un site.

Pourquoi le choix de cette date ? Rouvrez donc un de vos vieux manuel d’histoire et vous vous souviendrez qu’il s’agit de jour du débarquement sur notre belle côte normande.

Je serai curieux de voir si, le 6 juin prochain, le site jaimelesartistes.fr tombe effectivement. Même si j’ai peu de doutes quand à l’impact que cela pourrait avoir par rapport à la loi décriée de cette manière, ou à sa petite soeur Loppsi2.