Dans la lutte actuelle entre gouvernement iranien et partisans de Mousavi, Twitter, comme je le disais hier (Révolution iranienne. Comment s’informer ?), joue un rôle prépondérant.

C’est donc sans surprise qu’après une âpre lutte pour censurer ce média, lutte qui se poursuit toujours, l’actuel gouvernement iranien, ou ses partisans tout du moins créent eux aussi des comptes Twitter. Le but est bien évidemment de noyer une information jusqu’alors remarquablement fiable dans un flot de comptes rendus mensongers de la révolte iranienne.

Les premiers bloggueurs ayant osés au péril de leur vie le plus souvent, relater ce dont ils étaient témoins sont aujourd’hui discrédités, cibles constantes d’accusations mensongères. L’on ne sait plus à qui se fier, bref, la désinformation bat son plein, donnant hélas ainsi raisons aux accusations de nombreux médias mettant en doute la fiabilité des informations recueillies sur Twitter.

Alors, comment s’informer ?

Tout simplement en remontant à la source, en ne suivant que les premiers bloggueurs à avoir communiqué sur cette révolte. Et en ne prêtant pas l’oreille aux innombrables rumeurs cherchant à les discréditer.

Je vous rappelle donc ici qui suivre :

Vous pouvez trouver sur cette page une liste plus complète de personnes à suivre.

Voici également un site qui peut s’avérer utile pour suivre en temps réel ce qui se passe en Iran : http://iran.twazzup.com/.

Pour aider les quelques “Twiterriens” iraniens, de plus en plus d’internautes ont changé leur localisation, indiquant comme localisation Teheran, et comme fuseau horaire GMT + 3.30. Cela devrait compliquer les recherches de la police locale (personnellement, je suis assez sceptique).

Autre marque de soutien : à l’instar de ce qui s’était produit pour protester contre HADOPI (blackout des sites, avatar noirs),  “verdir” son avatar, car la couleur de cette révolution est le vert (n’y voyez pas un quelconque symbole écologique).

Dernières nouvelles :

11:28 : Une marche silencieuse est prévue dans Téhéran à 17h00 (heure locale). L’on parle d’une “mer de vert”.
11:50 : Les reporters actuellements enfermés dans leurs hotels ne sont pas autorisés à sortir.
11:52 : Shirin Ebadi, prix Nobel, appelle à de nouvelles élections.
12:00 : Le président du parlement Ali Larijani à déclaré le ministre de l’intérieur responsable de quatre raids contre les manifestants.
12:02 : 52 membres du parlement cherchent une issue aux violences policières.

12:10 : 150 étudiants de l’université Mazanderan ont été arrêtés cette nuit.

Un commentaire

  • Dominique Rabeuf (2 comments), le 4 août 2009

    Beaucoup de conneries sur Iran Election
    La genèse se trouve à partir de nedanet, armed and dangerous via Google

Poster un commentaire

Subscribe without commenting