Hier, Austin Heap, créateur du logiciel Haystack annonçait sur Twitter le blocage de son compte Paypal.

Haystack est un logiciel permettant aux iraniens de contourner les filtrages gouvernementaux pour naviguer sur le web, et de surfer anonymement. Il est sensiblement similaire au projet Freegate, lequel permet aux chinois de contourner la censure. Depuis les dernières élections iraniennes, Austin Heap a été l’une des personnes les plus actives à fournir aux iraniens proxy, vpn, et tous autres moyens technologiques permettant aux dissidents d’accéder à un internet non censuré, sans risques majeurs d’être repéré, et donc emprisonné par un gouvernement totalitaire.

La raison invoquée par Paypal pour justifier ce blocage serait une possible violation du “Patriot Act“, texte devant théoriquement permettre, en réponse aux attentats du 11 septembre, une meilleure lutte anti-terroriste. Paypal demande donc à Austin Heap de réunir les documents nécessaires à prouver sa bonne foi, d’ici sept jours, sous peine de geler ses avoirs. Il s’agit, à priori, d’une décision prise en  interne chez Paypal et non d’une demande du gouvernement des USA.

Sachant que Haystack est le principal outil utilisé par les bloggueurs iraniens pour se connecter à internet, il n’est pas exagéré de dire que Paypal, empêchant le financement de ce logiciel (financement par donations), contribue de manière non négligeable à la censure en Iran. De nombreux bloggueurs américains, réagissant avec force indignation, ont déjà lancé un appel à écrire aux gouverneurs de chaque état afin de débloquer au plus vite cette situation.

En bloquant ainsi le compte de Haystack, Paypal, entreprise appartenant à E-bay, se fait une bien mauvaise publicité. L’entreprise Nokia, fortement soupçonnée d’avoir aidé le gouvernement iranien à espionner les dissidents est actuellement “victime” d’un appel au boycott. En sera-t-il de même pour Paypal et E-bay ?
paypal_iran

Poster un commentaire

Subscribe without commenting