Voici un article sur un sujet, vous vous en doutez, on ne peut plus sérieux et qui passionnera certainement les utilisateurs de Debian ou Ubuntu.

Rentrons donc dans le vif du sujet. Habitués de la console, poëtes de la ligne de commande, vous connaissez certainement “aptitude“, votre programme favori de gestion de paquets.

Sachant qu’il est des jours où l’homme, quelqu’ardent et puissant qu’il soit, peut être ammené à devenir le jouet et le hochet du hazard, nul n’est à l’abri d’une malencontreuse faute de frappe. Tapez donc “aptitude sdfhddhtydfgcghdg” (ou quelque chose d’approchant) et les plus attentifs d’entre vous verront à la fin du traditionnel message d’aide une phrase hautement philosophique : Cet aptitude n’a pas de « Super Cow Powers ».

Essayons donc de découvrir quels sont les secrets de la vache et tapons “aptitude -v moo“. La réponse donnée nous éclaire immédiatement : “Il n’y a vraiment pas d’oeufs de Pâques dans ce programme.” Mais pour qui a le malheur d’insister en tapant “aptitude -vv moo“, la sentence est sans appel : “Ne vous ai-je pas déjà dit qu’il n’y avait pas d’oeufs de Pâques dans ce programme ?

Enfin, les adeptes d’”apt” ne seront pas en reste. Celui qui aura l’outrecuidance d’essayer d’installer le paquet “moo” (“apt-get moo”) verront immédiatement apparaitre une vache.

vache

3 commentaires

Poster un commentaire

Subscribe without commenting