Par

Logiciel Libre – Communisme ?

Après quelques observations sur des Blogs comme Framablog ou encore sur des forums comme ceux du Site du Zéro, on observe beaucoups de personne qui disent que le mouvement du logiciel libre ressemble dessine les traits d’un socialisme (Un Socialisme 2.0) ou considère cette philosophie semblable à celle de Marx, le Communisme.

L’objet de cette article est de bien faire comprendre que le logiciel Libre n’est pas Socialiste ou Communisme. Les articles disant que le logiciel libre serait socialiste ou communisme ne sont que des textes créées par des bons orateurs qui ne font que vous induirent en erreurs car c’est abbérent de dire que ce mouvement est Communiste.

Commençons donc les contre-argumentations en vous expliquant, de façon objective, que le logiciel libre n’est pas socialiste ou communiste.

Le Partage

Le communisme demande à ce que toutes personnes partagent toutes leurs ressources. Mais le mouvement du logiciel libre offre plutôt la liberté de partager ses ressources. Alors que le communisme oblige, le mouvement du libre offre un choix. C’est d’ailleurs là ou je veux en venir. Le communisme oblige les personnes à partager leurs ressources, mais les personnes, dans le logiciel libre, on le choix de rendre leurs code-sources libre ou propriétaire.

La Concurrence

Le communisme demande aussi l’abolition de la concurrence. C’est à dire que vous trouverez, selon Marx, le même steak au rayon surgelé … Ainsi créer une alternative n’est pas possible car il n’y a pas et il ne doit pas y avoir de concurrence. Or, le logiciel libre (en particulier GNU/Linux) est justement, par nature, une alternative aux logiciels propriétaires. Ainsi, il est illogique de dire que le logiciel libre est communiste. De plus, même au sein du logiciel libre, il y a de la concurrence comme Amarok ou Rhythmbox, Gnome ou KDE … On en conclut que le logiciel libre est par essence une philosophie ou il y a bien de la concurrence.

Conclusion

Bref, même si je n’ais pas dévelloper la comparaison entre le socialisme et le logiciel libre, on peut retenir que le communisme est le résultat du socialisme et que si le communisme est contraire au logiciel libre, le socialisme l’est aussi.

On notera aussi que le logiciel libre n’a jamais eu pour but de s’ancrer dans un parti politique comme le PS (en France). Le logiciel libre n’a rien de politique, ce n’est qu’une idée philosophique que certaines personnes souhaitent l’ancrer dans des idées politiques pour des raisons sombres. Même si je dis que le logiciel libre ressemble plus au libéralisme qu’au socialisme, dites vous bien que le mouvement du libre n’a pas d’idées politiques.