Les utilisateurs de Windows connaissent probablement déjà le planificateur de tâche, permettant, comme son nom l’indique, de planifier à l’avance des actions régulières ou uniques. Je m’en suis moi-même servi, il y a fort longtemps, pour me réveiller le matin en lançant à l’heure souhaitée un mp3.

Sur un serveur Linux, il est fréquent d’utiliser un logiciel nommé “cron” pour automatiser des actions. Cela peut être utile pour faire des back-up, pour gérer des tours de jeu si vous hébergez un jeu php, pour supprimer ses fichiers de log obsolètes, etc.

Une commande plus méconnue, la commande “at” permet de planifier une tâche unique à l’heure voulue. Vous pouvez l’utiliser, par exemple, pour programmer une mise à jour d’un site à un moment où vous ne serez pas connecté.

Comme il n’est pas très fréquent pour moi d’utiliser ces commandes, je suis généralement obligé de rechercher à chaque fois la syntaxe exacte sur internet. RTFM (read the fucking man), me répondrez-vous peut-être… Mais outre le fait que les man (fichiers d’aide Linux) sont rarement agréables à lire, j’ai trouvé un site expliquant de manière très claire et pédagogique l’emploi de ces commandes.

Le voici : Cours Linux : Automatisation de tâches avec Cron et at

PS : pour définir une date avec “at” utiliser le format suivant : hh:mm mm/jj/yy

Et oui, les anglophones sont des emmerdeurs, ils mettent le mois avant le jour…

Poster un commentaire

Subscribe without commenting