Par George

Avatar de George

Quand on n’a pas d’amis sur Twitter

Il y a déjà quelque semaines, je découvrais Twitter. Sans grand enthousiasme.

N’y voyant au premier abord aucun autre intéret que celui d’essayer de trouver des lecteurs pour ce blog, je me suis contenté, dans les premiers temps, d’envoyer systématiquement en message l’url du dernier post du Glob de Bargeo.

J’y ai glané quelques connections, mais rien de mirobolant. En effet, avec dix “followers”, l’espoir d’être lu était mince.

Puis j’ai découvert search.twitter.com. Un moyen formidable de s’informer sur un sujet précis en temps réel. Je l’utilisais notamment lors de la dernière panne de Gmail, afin de vérifier que celle-ci ne concerne pas seulement ma petite personne. Puis pour m’informer de l’évolution des débats pré-HADOPI.

Mais l’aspect social de Twitter m’échappait encore. Sans amis, dur d’y trouver un réel intérêt !

Ma vie fut alors transformée par un site merveilleux (bon, j’en fait peut-être un peu trop là…) : Flashtweet.

Le principe de ce site est simple : il permet de devenir l’ami (même si cette notion d’ami n’est pas vraiment appropriée sur Twitter) de tous les followers d’une personne. Les chances de tomber sur des gens partageant les mêmes centre d’intérêts que vous sont donc grandes. Et rien n’empêche de réïtérer l’opération avec les amis de vos nouveaux amis, etc…

En un rien de temps, je me mis à suivre environ 1200 personnes postant,  pour la plupart d’entre elles, des tweets suceptibles de m’intéresser. Environ 20% de mes nouveaux amis virtuels se mirent également à me suivre.

Résultat :  quelques échanges avec de parfaits inconnus fort sympatiques, une foultitude de liens à suivre dont certains étaient plus qu’intéressants, et très accessoirement une hausse des visites de ce blog assez significative, qui plus est par des gens intéressés.

Mon but n’étant pas de faire bêtement du spam, pratique on ne peut plus répréhensible, mais simplement d’attirer de nouveaux lecteurs, ou rédacteurs, sur ce blog, Twitter se révèle un outil incomparable pour y arriver.

Et, aspect auquel je ne m’attendais pas, ce service me permet de découvrir à un rythme assez effrené des informations en tout genre, la plupart du temps d’une qualité que je n’aurais pas soupçonné.

Y’a bon Twitter, mais avec modération bien évidemment!

6 commentaires

  • Walter Proof (3 comments), le 5 avril 2009

    Meuh si, que t’en as des amis ! Cela dit, 1200, chais pas comment tu fais. Moi, avec 120, j’ai du mal à suivre…
    En général, je commence par suivre qui me suit (sauf spam évident, bien sûr) et puis je trappe ceux qui twittent uniquement des liens vers leur blog. Ou ceux qui envoient 2000 tweets par jour…
    A partir de là, ça peut devenir sympa… ;)

  • George (169 comments), le 5 avril 2009

    Ben 1200, c’est vrai que j’abuse un peu et que je réussi pas à tout suivre. Mais presque.
    Enfin, c’est le début.
    Il va clairement falloir que je fasse un grand coup de “nettoyage” pour ne suivre que des personnes intéressantes.
    En tout cas, je suis bluffé par Twitter ! Je ne pensais pas que ça puisse être aussi génial !

  • Akkes (1 comments), le 5 avril 2009

    Misère je risque d’être dans les premiers virés de ton twitter :[

  • OSteEL (2 comments), le 5 avril 2009

    Ceci dit, ça peut avoir l’effet inverse. Quand j’ai vu plus de 1000 following pour 10 fois moins de followers, j’ai bien failli ne pas te suivre en retour (genre “non mais c’est quoi ce spammer ?”).

    Par contre, en terme de chiffres, j’imagine que le “taux de transformation” avec ce genre de technique reste intéressant.

  • George (169 comments), le 5 avril 2009

    C’est vrai que j’ai mal géré le risque d’être perçu comme spammeur.
    Le “taux de transformation” est toutefois effectivement très intéressant.
    Mais le plus important reste malgré tout que cela m’a permis de découvrir très rapidement l’intérêt de Twitter.
    Il ne me reste plus qu’à affiner peu à peu mes contacts, supprimer ceux qui ne m’intéressent pas et prendre le temps de découvrir ce qu’ont à m’apporter tous les autres.
    Cette technique de follow en masse n’est certes pas idéale mais elle a le mérite d’être efficace et rapide. A condition bien sur de ne pas en abuser.

  • manuela (1 comments), le 21 novembre 2011

    salut moi cest manuela jai pas damie je recherche des amies pouvez vous me donner des intructions merci.

Poster un commentaire

Subscribe without commenting