Par George

Avatar de George

Stop à l’émasculation des RSS !

Ceci est un vrai cri du coeur ! Par pitié, éditeurs de journaux, blogueurs, producteurs de contenu en tout genre, ne faite plus subir à vos gentils flux RSS d’opération barbare d’un autre temps !

Etant un gros consommateur de ces petites bêtes, je suis pris d’angoisse à chaque fois que je vois l’une d’entre elles se faire atrocement mutiler. D’infâmes producteurs d’information, sans doute dans un soucis avide et mercantile de faire gonfler leurs chiffres d’audience n’ont aucune vergogne à charcuter leurs flux RSS pour n’en laisser que de lamentables extraits.

Au mieux un paragraphe ou deux accompagnent tristement un titre pourtant accrocheur. Au pire, l’ablation aura été telle qu’il ne subsistera que quelques malheureux mots tentant vainement de renseigner le lecteur sur l’intérêt éventuel de l’article qu’ils représente.

N’avez-vous pas honte ! Trancher ainsi dans le vif dans le seul but de faire croître un chiffre d’audience, est-ce vraiment faire preuve d’humanité ? Vous rendez-vous compte qu’essayer de forcer votre lecteur à venir sur votre site, ne lui laissant aucun choix quand à la forme du contenu que vous proposez, ne peux que rebuter les indécis et blesser cruellement les plus fidèles ?

Savez-vous que de plus en plus de lecteurs lisent vos articles depuis des plateformes mobiles, dont le débit flaccide provoque irrémédiablement une déconvenue amère lorsqu’accéder à votre contenu demande trois bonnes minutes de téléchargement pour cause de troncature intempestive de votre flux ? Ne craignez-vous donc pas leur débandade ?

Soyez donc clément et laissez vivre en paix vos flux RSS. Ils n’ont pas mérité cet abject traitement. Et soyez assurés que, ce faisant, vous attirerez plus de lecteurs nomades sans détriment aucun pour ceux de la vieille école.

4 commentaires

  • Emmanuel AURAY (2 comments), le 20 novembre 2010

    Je partage ta préoccupation. Néanmoins, pour peu que l’on soit avide de flux RSS – comme je l’ai été – la conservation de l’intégralité des articles d’un blogue multiplié par le nombre de blogues suivis, finit par mettre à genoux notre malheureux lecteur de flux…
    Dès lors, il faut bien tronquer !
    Reste alors à le faire de façon civile : en respectant la coupe des paragraphes et en en laissant suffisamment pour donner envie de lire la suite, sans pour autant, ôter le plat de la bouche du lecteur…

    Reste que la plupart des sites n’ont pas une maquette adaptée aux timbre-postes qui nous servent d’écran sur les mobiles… Mais cela excède le problème de la lecture des flux RSS…

  • George (169 comments), le 20 novembre 2010

    La plupart des lecteurs de flux affichent sans sourciller un millier d’articles, que ceux-ci soit tronqués ou pas. C’est un limite quotidienne que je ne suis pas prêt, personnellement, à franchir.
    Le problème dans le cas d’une explosion d’un malheureux lecteur de flux ne serait-il pas plutôt un problème de modération ? Qui trop embrasse mal étreins…
    Tu as toutefois raison de soulever l’incivilité des troncatures souvent impitoyables auxquelles l’on peut souvent assister. Sans celle-ci, peut-être mon ire aurait-elle été plus modérée.

  • Emmanuel AURAY (2 comments), le 20 novembre 2010

    Je pensais notamment aux lecteurs inclus dans les navigateurs… Il est vrai que je dépassais de beaucoup le milliers d’articles…
    Depuis je me suis soigné afin d’améliorer mon étreinte ;-)

  • George (169 comments), le 20 novembre 2010

    J’avoue n’avoir jamais eu la perversité d’infliger à un lecteur inclus dans mon navigateur le traitement de mon flux. Manque d’imagination sans doute…
    Quand au fait de dépasser allègrement le millier d’articles, que celui qui n’a jamais péché te jette la première pierre ;)

Poster un commentaire

Subscribe without commenting